we sign it - #JusticePourSteve : nous exigeons la création d'une commission d'enquête parlementaire !

#JusticePourSteve : nous exigeons la création d'une commission d'enquête parlementaire !

La mort de Steve, jeune homme de 24 ans, dont le corps a été retrouvé lundi 29 juillet,  apparaît comme le symbole d’une gestion du maintien de l’ordre de plus en plus autoritaire et répressive. Face à ce drame, nous ne pouvons accepter la réponse du gouvernement, consistant en un énième déni de reconnaître toute responsabilité des forces policières.

Nous exigeons la Justice pour Steve,  à travers la création d’une commission d’enquête parlementaire !

 

Les résultats de l’autopsie, inscrite dans le cadre d’une information judiciaire «contre X» pour «homicide involontaire», ont confirmé que le corps retrouvé lundi après-midi dans la Loire était bien celui de Steve Maia Caniço, disparu depuis la nuit du 21 au 22 juin, à la suite d’une charge policière disproportionnée et dangereuse

En effet un compte rendu d’opérations de police du 22 juin 2017 rapportait déjà les dangers encourus par les jeunes célébrant, à Nantes, la fête de la musique le long des berges de la Loire, quai Wilson. A l’époque, au regard des dangers encourus, « un repli tactique » sans usage de la force avait alors été décidé. 

Pourtant, malgré ce compte rendu et les vidéos filmant le drame, le Premier Ministre Edouard Philippe a affirmé mardi qu’ « il ne (pouvait) être établi de lien entre l’intervention de police et la disparition de Steve Maia Caniço ».

Nous savons pertinemment que la nouvelle enquête confiée à l’IGPN, la «police des polices», désormais renforcée par l’Inspection générale de l’administration (IGA)  n’est qu’une énième mascarade, visant seulement à donner une illusion de Justice.  En effet, il est impossible dans ces circonstances, d’obtenir la vérité car comme l’a justement rappelé Eric Coquerel, député France insoumise (FI), “on sait depuis longtemps que ce n'est pas à la police d'enquêter sur la police». 

Ce drame aurait pu être évité et les responsabilités côté police, préfecture et mairie doivent être assumées.

La disparition de Steve est un emblème inquiétant, d’une gestion du maintien de l’ordre de plus en plus autoritaire et répressive. Seule une enquête complète à fois politique, administrative et judiciaire permettra d’obtenir les réponses nécessaire, à un apaisement des tensions entre les citoyens et les forces de police.

Exigeons une enquête indépendante, hors de tout soupçon, afin que toute la lumière soit faite, sur les circonstances exactes de ce drame !

Mobilisons-nous pour obtenir une commission d’enquête parlementaire !

 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage